août 15 27

Les grandes oreilles allemandes

Commentaires fermés

no-spyEn 2013 la chancelière allemande Angela Merkel s’était offusquée, après les révélations d’Edward Snowden sur le système de surveillance internationale de la NSA, que son pays ait été la cible de l’espionnage américain. Elle avait même déclarée : « L’espionnage entre amis, cela ne va pas du tout ». C'est pourtant ce qu'a fait l'Allemagne envers la France. À croire qu'elle ne nous considère plus comme une nation amie….

En effet, en avril 2015, la presse révélait que les renseignements allemands (BND) avaient espionné plusieurs entreprises européennes (dont Airbus et Eurocopter), mais aussi des administrations européennes et françaises. Cet espionnage, en cours depuis 2008, était effectué pour le compte de la NSA. En réponse, le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a mollement prétendu ne pas être au courant. Pour autant, cette pratique entache gravement la sincérité tant du gouvernement allemand dans ses relations avec les États membres que des représentants allemands au sein des organes de l'UE.

Face à l'inertie des institutions européennes sur ce dossier et pour mettre fin à l'impunité de l'espionnage allemand, j'ai déposé avec 10 députés européens une déclaration écrite, l'un des seuls moyens d'action des parlementaires dans cette enceinte. Dans ce texte nous demandons solennellement à l'UE d'engager des enquêtes et des poursuites contre les responsables de cet espionnage, d'appliquer des sanctions et d'exiger du gouvernement allemand des explications précises et un engagement de ne plus recourir à de telles pratiques intolérables dans l'Union européenne.

Lire la suite »


août 15 26
Compte-rendu de séance

En session en juillet au Parlement européen

Commentaires fermés

hemi-strasbourgCette semaine au Parlement européen, le vote concernant le Grand Marché Transatlantique a enfin eu lieu. Sans surprise, le principe de cet accord et des tribunaux d'arbitrage a été approuvé par le Parlement européen avec l'aide des sociaux démocrates….

Voir mes explications de votes


août 15 25

L’Allemagne pille la Grèce

Commentaires fermés

16526890037_c32f4da382_nJe veux parler de la privatisation de 14 aéroports régionaux grecs. Leur privatisation avait été lancée par le gouvernement de droite précédent puis suspendue par le gouvernement Tsipras issu des élections du 25 janvier. Le processus de privatisation a été relancé suite à l’accord imposé à la Grèce. Ces 14 aéroports concernent l’essentiel des destinations touristiques du pays : Mykonos, Santorin, Corfou, Rhodes… Plusieurs sont aussi des liens indispensables pour les Grecs des îles concernées.

Ces aéroports vont être vendus à un groupe allemand !

Voila qui illustre d’un jour nouveau l’acharnement du gouvernement Merkel contre le gouvernement grec. D’autant que ces aéroports vont être vendus pour une bouchée de pain ! Rendez-vous compte, 14 aéroports pour 1,23 milliards. A peine 88 millions d’euros pièce !
Cette privatisation a quelque chose d’encore plus scandaleux. En effet, le groupe allemand qui va racheter les aéroports n’est pas n’importe quel groupe privé allemand. C’est un groupe dont les actionnaires sont majoritairement publics ! En effet, le groupe Fraport appartient en majorité au Land de Hesse et à la ville de Francfort ! Autrement dit, la propriété publique grecque va être vendue pour devenir une propriété publique allemande en Grèce !
Il est donc juste de parler d’annexion économique comme je l’ai fait dans mon livre Le Hareng de Bismarck. Cette méthode est bien « la méthode du choc » que j’ai décrite à partir de la page 106, inaugurée sur l’ex-Allemagne de l’Est et étendue ensuite à toute l’Europe.
Il en est de même avec d’autres entreprises. Merkel et Schäuble ont ainsi beaucoup insisté pour que le gouvernement grec vende les 50% restants de propriété publique dans l’entreprise grecque de télécom OTE. Pourquoi ? Parce que le principal actionnaire privé est Deutsche Telekom, l’opérateur historique allemand, équivalent de Orange en France.

Bref, l’Allemagne pille la Grèce.

Lire la suite »


août 15 23
Mes Questions à la Commission et au Conseil

A quand les cochons hors-sol ?

Commentaires fermés

caillebotiLa Commission européenne finalise une nouvelle version du document BREF (Best Available Techniques Reference) pour la protection de l’environnement en élevage intensif de porcs et de volailles. On y apprend que le « caillebotis intégral », est en passe d'être déclaré « meilleur technique disponible » pour l'élevage des porcs. Il s'agit en fait de la pire.

Le caillebotis intégral correspond à un système où la totalité de la surface sur laquelle vivent les porcs est faite de sol ajouré, laissant passer les excréments à travers. Ce sytême entraine l'accroissement du lisier produit au delà des capacité d'absorption des sols par l'épandage entrainant fatalement : pollution des eaux, développement des algues vertes, destruction des écosystèmes et création de « zones mortes ».

Outil clef de l'élevage intensif ce système vise à augmenter le nombre de porc sur une même surface fermée en réduisant la main d'oeuvre nécessaire. Cette pratique nuit au confort des porcs et rend impossible le respect de la directive européenne sur le bien-être des porcs adoptée en 2008. Cette technique est d'ailleurs interdite dans plusieurs pays européen (Pays-Bas, Danemark, Suède, …)

La Commission entend-elle, elle aussi, interdire cette pratique ?


août 15 21
Déclaration écrites

Extraction de pétrole et santé humaine : que fait la Commission ?

Commentaires fermés

oil-rig-explosion-618704_640A l'initiative de ma camarade de la GUE Katerina Konecna voici une déclaration que j'ai signée

1. L'extraction de pétrole est une activité à haut risque qui a une incidence considérable sur l'environnement, notamment la faune et la flore.
2. Les sols et les aquifères sont contaminés du fait du recours à des fluides de forage dans le cadre des activités d'extraction. De plus, les puits de pétrole abandonnés, la filtration des eaux résiduaires des gisements pétrolifères, la pollution des eaux de surface et les boues de pétrole constituent autant d'éléments qui peuvent causer une grave contamination des eaux.
3. Toutes les activités d'extraction de pétrole en Europe doivent satisfaire aux normes les plus élevées en matière de protection de l'environnement et de la santé, conformément à l'article 191 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, qui dispose que "[l]a politique de l'Union dans le domaine de l'environnement vise un niveau de protection élevé" et qu'elle "est fondée sur les principes de précaution et d'action préventive [...]".
4. La Commission est dès lors invitée à prendre toutes les mesures qui s'imposent pour surveiller et évaluer l'incidence de l'extraction et de la prospection de pétrole sur la santé humaine et l'environnement, en particulier les conséquences de l'extraction de pétrole sur terre pour la qualité des eaux destinées à la consommation humaine.
5. La présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, est transmise au Conseil et à la Commission.



« Articles plus anciens

Blog basé sur Wordpress © 2011 INFO Service - V3 Eur.
Aperçu de site