Unis pour une alternative de gauche en Europe. Solidarité avec Syriza !
mar 15 30

imagegrece

En avant, et ne jamais oublier, En quoi consiste notre force!
En étant affamé et en mangeant, en avant, ne pas oublier,
la solidarité!

Bertolt Brecht, Chanson de la solidarité

La population de Grèce a élu avec Syriza et Alexis Tsipras un parti de gauche au gouvernement. Ils y associent un espoir fort : l’espoir d’une vie meilleure et de l’abandon d’une politique de restrictions souvent décrite comme sans alternative (la politique d’austérité), qui réduit drastiquement les dépenses publiques et épargne dans le même temps les millionnaires sur le plan fiscal.

Cette politique imposée par Merkel et la Troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) a conduit en Grèce à une crise sociale et humanitaire. Des millions de personnes ont été condamnées au chômage, à la pauvreté et à la faim. 30% de la population grecque vit sous le seuil de pauvreté, le chômage touche plus d’un quart de la population et est monté à plus de 50% parmi les jeunes. Pendant que la grande majorité des Grecs souffrent, les millionnaires et milliardaires ne paient presqu’aucun impôt et n’ont souvent aucun compte à rendre en matière d’évasion fiscale.

La victoire de Syriza a une grande importance au-delà de la Grèce. Avec le gouvernement Tsipras, il y a une chance pour une autre politique, qui replace la population au premier plan. L’espoir renaît de voir un renouveau démocratique et un changement de direction de l’Union européenne. Une chose est sûre : on peut transformer les rapports de force politiques, une alternative à la politique dominante est possible – si nous le voulons et nous battons pour cela.

Au cours de ses premières semaines au gouvernement, a d’ores et déjà engagé des mesures pour l’amélioration de la situation sociale et pour la reconstruction de l’économie grecque dans l’intérêt public. Cependant, les défis sont déjà à leur porte.

Nous, députés et députées de différents pays européens,

  • Nous sommes solidaires de la lutte du peuple grec et soutenons les revendications du nouveau gouvernement grec contre la politique d’austérité et pour la réappropriation de leur dignité et leur auto-détermination.
  • Nous nous opposons aux préjugés et aux diffamations à l’encontre de la population grecque de la part de nos gouvernements et des médias de nos pays. Les négociations avec le nouveau gouvernement doivent être entreprises sérieusement et sans tentative de déstabilisation, pour que s’ouvre pour la Grèce une perspective économique et sociale, au-delà de l’échec de la politique d’austérité.
  • Nous nous engageons par des initiatives dans et hors de nos Parlements contre la voie austéritaire. La référence  de la politique économique européenne doit être le développement pacifique, durable, social et écologique, l’emploi et la sécurité sociale.
  • Nous plaidons pour une politique, qui constitue non seulement une alternative au modèle libéral, mais aussi le rejet net de la politique à caractère raciste et nationaliste des partis de droite. La base de notre politique est la solidarité.
  • Nous aspirons à renforcer les initiatives culturelles et politiques communes par-delà les frontières nationales. La frontière ne se déroule pas entre les peuples, mais entre le haut et le bas.


Blog basé sur Wordpress © 2011-2015 INFO Service - V3.1 Eur.